"Hakuna MATATA"

Publié le par Cemea de Basse Normandie

"Hakuna MATATA"

Hakuna matata

La première semaine pourrait se résumer par le dicton « Hakuna matata » (dicton Swahili) : il n’y a pas de problème.

Avec un groupe diversifié, un collectif et une cohésion sont nés.

Nos rencontres avec certains formateurs ou intervenants nous ont permis de répondre à certains questionnements, et de nous familiariser avec les valeurs des CEMEA.

Les présentations des stagiaires ont permis d’engager les échanges sur les expériences. Les travaux en demi-groupe ont permis d’être plus à l’aise et ont facilité l’échange. Mardi et mercredi beaucoup d’activités physiques où tout le monde a joué le jeu pour les faire vivre. Malgré la chaleur, 20 litres d’eau et 2-3 coups de soleil, nous avons tous validé nos EMPMSP. Moment très enrichissant pour nous tous.

Ecrit d'un stagiaire BPJEPS APT sur cette première semaine :

"Lundi matin, je suis fatigué de mon été, je m’assois sur une chaise, je regarde tout le monde, j’écoute Sébastien, je remplis des papiers, je commence à parler un peu à tout le monde. Chiant un peu, mais je commence le BPJEPS.

Mardi et mercredi, je me présente (mon parcours, ma situation), j’apprends des uns et des autres. L’après-midi tout va bien, je suis dehors à faire des jeux pour valider les EMPMSP, après des litres de sueurs et une bonne ambiance, on l’es a tous validé avec des formateurs cools."

"Hakuna MATATA""Hakuna MATATA""Hakuna MATATA"

Commenter cet article