Onzième semaine (suite)

Publié le par Cemea de Basse Normandie

 Voici quelques représentations de l'animateur (ion) social :

 

Audrey, Animatrice à l'ASLEC à la Folie Couvrechef.


« Le projet/la méthodologie de projet :


Avant notre entrée effective en formation, nous avons fait ce que l'on appelle une semaine de positionnement. Durant cette semaine nous a été posée la question de nos attentes en matière de contenu. Une attente unanimement partagée par l'ensemble des stagiaires : la METHODOLOGIE DE PROJET !

La réflexion et l'écriture de mon projet d'animation a été source de nombreux questionnements :


  • Qu'est ce qu'un projet ?

 

Le mot projet, du latin projectum de projicere, « jeter quelque chose vers l'avant » dont le préfixe « pro » signifie « qui précède dans le temps » et le radical jacere signifie « jeter ».

Conformément au sens premier de jeter, le verbe a d'abord exprimé l'action de dresser un état, de rédiger un relevé. Ainsi, initialement, le mot projet voulait dire « quelque chose qui vient avant que le reste ne soit fait ».

Par extension, au XV eme siècle, projeter prendra le sens de concevoir et de mettre en avant une idée à exécuter.

Le projet désigne ainsi un « dess(e)in » de ce qu'on pense réaliser. C'est une conception des moyens qu'on croit utiles pour exécuter ce qu'on médite.


Un projet c'est se projeter, tendre vers, aller vers. Bref, tout un chemin à parcourir.

La difficulté du projet, c'est de ne pas être de ces voyageurs pour qui la destination et le fait d'arriver sont le plus important, sans prendre en compte le voyage en lui-même et le chemin !


Le projet ne doit pas être enfermant et prendre l'apparat d'un carcan où tout est maitrisé et où la place de l'individu et du groupe est cristallisé par un idéal à atteindre.


Un projet suppose un engagement professionnel, pédagogique et personne. Qu'il est, je pense du rôle de chacun de défendre. »

 

 

Maryline, Animatrice au sein de la Belle Echapée à Cherbourg.


« Définition de l'Animation Sociale dans l'exercice de mes missions :

  • (Re) Donner aux personnes l'envie de (re)devenir acteur de leur vie en facilitant leur autonomie.

  • Prendre en considération les besoins spécifiques des personnes avec un accompagnement individualisé dans un premier temps pour ensuite faciliter la mise en relation avec des réseaux déjà existants.

  • Permettre aux personnes de mettre en valeur leurs compétences. »



 

Colette, Animatrice à la MPT Léo Lagrange à Cherbourg.


« L'animation sociale :

L'animation sociale permet le développement des relations sociales de ceux qui y participent et le renforcement de leur autonomie.

Elle ne se définit donc pas uniquement par des activités dont on pourrait dresser la liste, ni par un degré d'implication de l'animateur professionnel.

Elle se déroule tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des structures.


L'animation sociale joue en outre un rôle de détection et d'orientation sociale dans les quartiers et dans la ville. De manière générale, l'animation sociale joue un rôle de prévention.


L''animateur social offre des lieux où les personnes éprouvant des difficultés doivent pouvoir trouver une écoute, aide, conseils et orientations vers les appuis existants.

Les compétences professionnelles, leur connaissance du terrain et des réseaux socioculturels, leur capacité d'accueil, leur personnalité les rendent des interlocuteurs privilégiés dans les quartiers et dans la ville.


La connaissance que l'animateur social développe des besoins non satisfaits des quartiers et de la population, lui permet de jouer un rôle de relais entre la population et les organes susceptibles de répondre à des besoins. Il joue un rôle de détecteur et soutien l'auto-organisation progressive des expressions.


Son intervention contribue par la reconnaissance du droit à la différence, au partage et à l'intégration de toutes les personnes.


Référence au texte de la charte de l'animation sociale de Lausanne. »

 

 

François, Animateur au sein l'Association Sportive de Cherbourg.


Ma définition de l'animation sociale : C'est un professionnel qui met en place des projets, des actions, des activités pour aider des personnes en difficultés physiques, mentales ou sociales à atténuer ou résoudre ses difficultés et qui a un regard objectif sur ses pratiques pour pouvoir les améliorer et mieux aider les personnes en difficultés à aller vers une meilleure autonomie.

 

 

Charlène, Animatrice à la Maison d'Accueil Spécialisé d'Elon.


« Le métier de l'animation sociale est surement connu par quelques professionnels travaillant depuis des années auprès de pblics variés, mais n'est reconnu que depuis peu. Et il est donc, aussi de notre responsabilité de communiquer sur ce « nouveau » métier.


Aujourd'hui par le biais de la formation, je me questionne sur les enjeux de notre diplôme. En effet, depuis maintenant 8 mois nous sommes accompagnés à penser comme des animateurs auprès de nos résidents, adolescents, familles, habitants...mais dans mon contexte de stage l'animation connait plusieurs définitions.


En effet, l'équipe étant composée de diverses disciplines (Aide médicopsychologique, Educateur spécialisé, Aide soignant...) leurs regards sur ces temps d'activités sont parfois bien loin d'une méthodologie de projet, de partenariat, d'objectifs généraux et opérationnels...Il est donc parfois difficile d'attendre une reconnaissance de notre statut quand nos collègues ne perçoivent pas les enjeux de cette formation. De plus, la réalité réglementaire de la loi 2002.02 qui amène les institutions du médico social à se pencher sur les projets individuels, efface quelques fois notre objectif : le collectif.


Ainsi, au travers du projet d'animation, qui justifie nos missions, il est selon moi nécessaire, non seulement de permettre à toutes pesronnes d'accéder à des moments de partage et de socialisation mais également de communiquer sur le sens que l'on donne à nos projets !


Alors, avec un peu de recul, l'animateur social est il un travailleur social décalé ?


Il est selon moi, un accompagnateur social engagé ! »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article