BP JEPS animation sociale, début de l'été

Publié le par Cemea de Basse Normandie

Sous le poids de la chaleur cette semaine fit écho à l’UC 9 « technique d'animation ». Chose acquise pour Majida, Chantal, Nelly et Isabelle qui ont certifié leur séance d'animation avec succès!

Lundi nous nous sommes retrouvés pour cette dernière semaine de formation (avant septembre). Lors du « quoi de neuf », animé par Audrey, les avis furent partagés. En effet quand pour certains les vacances rapprochent pour d'autres les centres et le travail débordent!!!

Afin de commencer notre semaine en douceur nous avons visionné un spectacle «Inculture» de Franck Lepage. Ce document très riche en informations, nous a permis de réfléchir (encore plus) sur les enjeux de notre métier et sur l’Éducation Populaire. Pour les curieux allez sur le site : http://www.scoplepave.org/  ; un petit avant goût : « l'éducation populaire, monsieur, ils n'en n'ont en pas voulu! » (Christiane Faure), « les mots qui ne veulent strictement rien dire mais qui donnent l'impression de dire quelquechose »(Franck Lepage)

Nous étions aussi dans la semaine d'évaluation intermédiaire de formation. Nous avons donc eu l'opportunité de nous exprimer en entretien avec Franck ou Catherine sur notre formation. Ce fut l'occasion également de ressortir nos écrits de la semaine de positionnement! À la lecture de ce document individuel, rédigé il y a 11 mois, ce fut l'occasion de voir notre évolution. En sont ressorties nos définitions de l'animateur social que nous sommes !

Nous avons pu aussi regarder nos CV sous un autre regard ! Nous avons donc retravaillé ce passeport pour l'emploi ! Ce travail fut l'occasion de voir ce que peut contenir une lettre de motivation entrainant des débats sur des réalités d'embauches...

Il y eut, le jour suivant, un partage d'expériences sur les premières prises de fonctions, création de son poste et les réseaux à solliciter....

L'après midi, Guadalupe, Raphaëlle et Charlène ont proposé de visiter Caen sous un autre regard ! Nous avons dû réécrire l'histoire d'amour entre Guillaume le Conquérant et Mathilde de Flandre en y insérant des éléments de notre visite. Il en est ressorti trois chefs d'œuvre de la littérature contemporaine dont voici des extraits!

Toutes ces années, éloigné de sa dulcinée n'ont fait qu'aggraver sa mélancolie. Son unique désir, la retrouver. Retrouver Mathilde sa reine adorée. Il erre dans les ruelles de Caen mais tout lui semble étrange ! Il a froid, c'est vrai qu'une armure ça ne tient pas chaud ! Réajustant ses gants, il retrouve le poème qu'il avait écrit pour Mathilde et qui fut son porte bonheur lors de ses batailles.

Ô ma dulcinée,

toi ma bien aimée, P1000675.JPG

j'ai pour toi ma belle,

un amour éternel

mes sentiment à ton égard

sont toujours les mêmes

si je suis loin de ton regard

je sais que tu m'aimes

je ne cesse de penser en vain

au moment où je pourrai baiser ta main

(Chantal, Delphine, Nelly, Isabelle, Stéphanie)

 

Alors qu'elle fuyait, passant devant la maison rouge aux vitraux cassés, à la porte cloutée, elle vit Georges Marchais. Elle s'arrêta et le salua. Mr Marchais lui conseilla de rejoindre le bistrot des grands parents d'Edith Piaf quelques rues plus haut dans le Vaugueux. Arrivée au bistrot le « volet électrique », elle descendit de son vélo et s'octroya 10 minutes pour admirer la décoration particulière de ce bar. En effet, accroché au mur, on y voit des ronds, des losanges, des tableaux de corps sans tête. Faisant le tour du bar, elle entendit un sonnet de Auber, pianiste de renommée internationale. Auber cesse de jouer, se lève et entame la discussion avec les grands parents d'Edith Piaf :

«  - J'ai terminé, je voudrais mon cachet. »

« - Non, rien de rien, non non vous n'aurez rien »

Il s'écrasa mollement devant tant d'autorité...

Charline, Catherine, Colette, Maryline, Audrey)

P1000665.JPG

 

 

En l'an 2010, par un après midi d'été, guillaume arriva sur sa Harley Davidson, près de l'Abbaye aux hommes. Au même moment Mathilde apparut dans sa magnifique Porsche, passa le feu rouge à grande vitesse et heurta la Harley. Guillaume levant les yeux de colère resta bouche bée devant la beauté de Mathilde. Il lui donna rendez vous sur les remparts du château de Caen.

Baya, Majida, Isabelle, François)

  P1000644.JPG

Nous finissons la semaine par un repas convivial chez Nelly ! Ainsi nous vous laissons un bilan et le barbecue nous attendent ! À bientôt en septembre !!!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article